Souris PhotoJT

Pendant que les adultes discutaient de leur côté, Alexandre et Camille s’étaient aventurés dans la pénombre du jardin jusqu’à la margelle du bassin à poissons. La température était anormalement douce pour la saison.

Ils avaient ramassé quelques morceaux de pain sur la table familiale qu’ils fragmentaient entre leurs doigts avant de les jeter entre de gros nénuphars. Le pain n’avait pas tôt fait d’effleurer la surface que des gueules béantes remontaient du fond puis les avalaient prestement pour replonger dans l’eau noire… Le jeu les amusait. Ils essayaient de deviner la couleur de la carpe qui s’aventurerait la première jusqu’à eux : blanche, rouge, brune ou marbrée. Les paris allaient bon train.

— Moi aussi je serai bijoutier plus tard, avoua Alexandre avec plus de timidité que d’ardeur dans la voix.

— Un de plus… soupira Camille.

— Pourquoi, tu ne voudrais pas le devenir, toi ?

— As-tu déjà vu une femme bijoutier-joaillier ?

— Heu... en y réfléchissant bien, je crois que non.

— Voilà le problème : il n’y a que des hommes.

— Je n’y avais pas pensé.

— Ça, c’est moins étonnant ! s’exclama Camille en pouffant de rire.

— En tout cas, moi j’aime les bijoux. J’aimerais en créer de magnifiques plus tard. Et toi, tu t’y intéresses ?

— Oui, répondit Camille avec assurance... pour les porter !