Découvrez au fil des semaines le roman "Le Coeur des écorchés" !

08 octobre 2018

Chapitre 22 Le temps des regrets

Chapitre 22 Le temps des regrets   Quand Richard rappela l’hôtel vers 19 heures, il ne tomba pas tout de suite sur Sigismond Tournebouix. Il eut affaire à un individu entre deux âges, à l’accent provençal prononcé, qui ne parvenait pas à comprendre ce que le jeune homme voulait. Etait-ce la manière de parler de cet homme, l’état de la ligne, ou la fébrilité de Richard, toujours est-il qu’il dut le supplier d’aller chercher l’hôtelier en cuisine où il officiait depuis un long moment déjà. Le sentiment de colère qui animait... [Lire la suite]

05 octobre 2018

Chapitre 21 Maître Nator

Chapitre 21 Maître Nator   La puissante cylindrée du Chef s’arrêta, tous phares éteints, devant une longue maison sans étage, un peu à l’écart du village. — Diego, tu restes là. Jette un œil aux alentours. Jay, tu m’accompagnes, le vieux nous attend. Les ordres du Chef étaient précis et ne se discutaient pas. Jamais. Les deux hommes se dirigèrent sans hésiter à travers une enfilade de pièces encombrées. Il faisait presque froid au cœur de cette bâtisse dont l’épaisseur démesurée des murs rappelait qu’elle avait été il y... [Lire la suite]
30 septembre 2018

Chapitre 20 Un mari trompé ?

Chapitre 20 Un mari trompé ? Vers huit heures du matin, la sonnerie du téléphone retentit dans le hall de l’hôtel. — Allo, Monsieur Tournebouix ? Richard Louvrier à l’appareil… — Hé, en voilà une bonne nouvelle ! Vous venez enfin de vous rendre compte qu’il n’y avait pas de meilleur établissement que le mien et que votre Paris n’était rien au regard de notre belle Occitanie ! La benvenguda, monsieur Louvrier ! Richard n’avait pas le cœur à plaisanter. — Je cherche à joindre ma femme… — Donà Victoire ? — Je lui ai laissé... [Lire la suite]
27 septembre 2018

Chapitre 19 Les deux abbés et le trésor

Chapitre 19 Les deux abbés et le trésor Vers 1887 * Bérenger Saunière s’était rendu très tôt en gare de Couiza ce matin-là. Il avait rendez-vous à Perpignan avec Léo Schidloff, un célèbre marchand d’art autrichien. Le lieu de cette rencontre discrète avait été choisi avec soin : une chambre du Grand Hôtel, quai Sadi Carnot. Léo Schidloff connaissait personnellement le propriétaire des lieux, Eugène Castel, et il savait pouvoir compter sur son entremise. Une exigence justifiée par le caractère très particulier de la transaction qui... [Lire la suite]
22 septembre 2018

Chapitre 18 Une inquiétante disparition

Chapitre 18 Une inquiétante disparition   Le lendemain matin, vers 5 heures 45, Sigismond Tournebouix vint frapper comme convenu à la porte de la chambre de Victoire. — C’est l’heure… fit-il à voix basse. Vingt minutes plus tard, étonné qu’elle ne soit toujours pas venue prendre le copieux petit déjeuner qu’il lui avait préparé, il retourna toquer un peu plus fort. Il attendit, écouta puis frappa à nouveau. Silence… Il hésita un instant puis redescendit prendre les clés de la chambre. Il ne le faisait qu’en de très rares... [Lire la suite]
21 septembre 2018

Chapitre 17 Projets criminels

Chapitre 17 Projets criminels Le soir même, un véhicule s’engagea dans une allée bordée d’arbres centenaires après avoir franchi un porche barré de lourdes grilles électrifiées, protégées par un système de caméras directionnelles particulièrement sophistiquées. La puissante cylindrée se dirigea à vive allure vers une bâtisse qu’on apercevait au loin, invisible cependant depuis l’entrée du domaine. Une sorte de petit manoir avec un corps central à trois fenêtres côte à côte, flanqué de deux ailes étroites mais de même hauteur.... [Lire la suite]

18 septembre 2018

Chapitre 16 Coup de théâtre

Chapitre 16 Coup de théâtre Vers midi, la jeune Parisienne retrouva Sixtine devant un petit restaurant, non loin de là. Il faisait un soleil de plomb, sans le moindre courant d’air. Heureusement, la terrasse était intelligemment aménagée et elles avaient pu s’installer l’une à côté de l’autre, à l’ombre d’une haute rangée de lauriers. Les tables n’étaient pas toutes occupées mais la rue sur laquelle donnait le restaurant était animée grâce à la présence de quelques boutiques et d’un bureau de tabac qui ne désemplissait pas.... [Lire la suite]
14 septembre 2018

Chapitre 15 Le retour des orages

  Chapitre 15 Le retour des orages Pendant ce temps, Richard arpentait sa chambre en tous sens, allant d’un angle à l’autre puis de la porte à la fenêtre, soufflant et maugréant avec une animosité qui ne cessait de croître au fur et à mesure que les heures s’écoulaient. Il était envahi par un sentiment complexe où l’inquiétude le disputait à la colère. Où était-elle allée ? Que faisait-elle ? Et s’il lui était arrivé quelque chose ? Lorsqu’il appuyait son front à intervalles réguliers sur la vitre, un semblant de fraîcheur... [Lire la suite]
14 septembre 2018

Le Coeur des écorchés...de retour en feuilleton !

Après plusieurs mois d'absence, Le Coeur des écorchés est de retour ! Reprenons donc ensemble le fil du récit au chapitre 15. Pour celles et ceux qui souhaiteraient se plonger ou se replonger dans les chapitres antérieurs, ils sont accessibles dans leur intégralité à droite de l'écran, rubrique "catégories" et "Le coeur des écorchés...en feuilleton". Pour mémoire : Trentenaires parisiens brisés par la routine, les époux Louvrier veulent profiter de quelques jours de villégiature dans le sud de la France pour tenter de sauver... [Lire la suite]
03 mars 2018

Chapitre 14 A l’heure des confidences

    Chapitre 14 A l’heure des confidences — Je passe devant, je sais où c’est ! fit Sixtine sans se retourner. Elle maniait avec une dextérité époustouflante son fauteuil entre les rangées étroites de livres et les piles de revues. — Mesdames, je vous en prie… Bernard de Cosneil les installa autour d’un petit guéridon en fer forgé recouvert d’une nappe blanche à motifs fleuris et leur expliqua avec une délectation non feinte comment lui était venue l’idée de rapprocher une librairie et un café dans ce qu’il avait... [Lire la suite]