27 février 2017

Mythique Soleil de Langres...

    Mythique Soleil de Langres, vigie emblématique de nos souvenirs d’enfance quand l’heure était à l’insouciance et aux excitants et lointains départs en vacances vers un Sud plus mystérieux encore…  À un moment donné du trajet, il était là, dressé sur le bas-côté dans son dénuement de métal découpé, brillant sous le soleil du matin et annonciateur -précoce- d’un rivage méditerranéen qui tardait à venir pour des petits Lorrains impatients sur la route de l’été. Il était là, solitaire dans son immobilité hiératique... [Lire la suite]

21 juillet 2016

Pâté lorrain et quiche lorraine

35 ° à l’ombre, 45 au soleil. Heureusement que l’eau de la piscine est là pour atténuer la morsure implacable du jour. C’est pourtant dans ces conditions, à mi-chemin entre l’enfer et le paradis, que m’est venue à l’esprit une question, en complet décalage avec les circonstances présentes de temps et de lieu : que vont devenir le pâté lorrain et la quiche lorraine avec l’avènement de la nouvelle région Grand Est ? Interrogation existentielle s’il en est, surtout par une pareille chaleur… L’étirement des frontières de feu... [Lire la suite]
13 avril 2016

Le Mausolée du Coeur

  Le Transi, le Décharné, l'Ecorché, le Squelette et j'en passe : les noms ne manquent pas pour décrire Le Mausolée du Cœur, l'œuvre la plus célèbre du sculpteur lorrain Ligier Richier. C'est vrai qu'elle étonne, dérange ou fascine cette statue par-delà les siècles ! En tout cas, par sa posture étonnante, elle touche au plus profond de nous une parcelle d'éternité, d'espoir ou de mystère qui lui confère un je-ne-sais-quoi d'étrangeté familière... Et pourtant, elle est plus actuelle que jamais, je vous l'assure ! ... [Lire la suite]
30 mars 2016

Lard nouveau...

Posté par jerome_thirolle à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 janvier 2016

La Pastorale des santons de mon village : Saint Nicolas, le Père Fouettard et le vieux grincheux

Même le Saint Patron des Lorrains a fait un détour par le village ! Il est là, en personne, le grand Saint Nicolas, accompagné de son indispensable Père Fouettard, sorte de Dark Vador ante Star Wars. Côté lumière pour le grand homme et côté obscur (de la Force si l’on veut) pour son acolyte inversé. Il n’y a là cependant aucun combat originel entre le Bien et le Mal mais plutôt une « association » entre l’un et l’autre, une nécessaire complémentarité sans laquelle le Tout ne serait pas ce qu’il est. Et le... [Lire la suite]
22 décembre 2015

La Pastorale des santons de mon village : le bonhomme de neige

Les temps sont durs… Surtout pour un bonhomme de neige. Avec ce réchauffement climatique qui ne cesse d’alimenter les conversations, l’horizon n’est pas tout rose…. Ou tout blanc, c’est selon. Question de point de vue. En tout cas, le bonhomme de neige est heureux. Heureux d’être là, au milieu de ces villageois hauts en couleur (c’est le cas de le dire, la gouache des artisans santonniers y aide beaucoup !), heureux de faire partie de cette assemblée qui ne se réunit qu’une fois par an au moment de Noël. Echarpe au vent, bonnet... [Lire la suite]

05 décembre 2015

Saint Nicolas !

  Joyeuse Saint Nicolas !  
Posté par jerome_thirolle à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 janvier 2013

Dans la peau d'une bagnole ou la métempsychose ferroviaire

Dans la peau d'une bagnole ou la métempsychose ferroviaire  Ne me demandez pas comment c’est arrivé, je n’en sais rien. Pas la moindre idée. J’avais pris le train en gare le matin, comme tous les jours et puis… plus rien ! Je suis mort. D’un coup ! Je ne pense pas avoir été assassiné, non. Je m’en souviendrais, je suppose. Et puis, ça laisse des traces, forcément. Il ne s’agit pas non plus d’un accident ferroviaire comme on en voit parfois à la Une des journaux télévisés. Je n’aurais pas été le seul dans ce cas. Je... [Lire la suite]
04 septembre 2012

Mirabelles, belles belles...

Traversée dimanche en début d’après-midi d’une Meuse écrasée de soleil. Une chaleur lorraine de fin d’été, lourde mais gorgée d’un air frais et apaisant,  à l’image de nos chères mirabelles lorsqu’on les croque à même les branches : la chair du fruit, lisse comme du métal poudré, tendue à l’extrême, libère alors en bouche la saveur fauve du sucre et de la terre ! Orgueilleuse humilité de vergers riches de cet or tacheté d’écarlate qui nous livrent sous un dais d’azur un avant-goût de félicité…
Posté par jerome_thirolle à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
19 janvier 2012

Le Château de Goussaincourt

  Extrait du Boiteux du parc Sainte-Marie (page 177) :   « Le trente-neuf se détachait facilement de l’enfilade hétéroclite de façades. Il s’agissait d’une maison étroite de quatre étages qui se différenciait de ses voisines par le balcon du deuxième niveau : une belle pièce de fer forgé alternant avec élégance spirales et plantes stylisées sur fond d’entrelacs très art nouveau. Quatre écussons de tôle émaillée y avait été fixés mais dont le sens, aujourd’hui plus ou moins perdu, restait en partie... [Lire la suite]