11 janvier 2019

Chapitre 32 La treizième Lame

Chapitre 32 La treizième Lame Au même moment, retiré à l’abri de ses ouvrages poussiéreux et de son bric-à-brac ésotérique, Nator transgressait une règle absolue : tirer les cartes à la nuit tombée. Il le savait et en éprouvait un mal-être profond. Attendre le lendemain lui était cependant impossible. Le trésor était là, à portée de main, tout près. Il le sentait. Il ne pouvait que braver l’interdiction. On n’interroge les arcanes ni quand le temps est orageux, ni quand le jour s’en est allé. C’est la loi du genre. Ne perce pas les... [Lire la suite]

28 avril 2013

DOMUS

Comme je l'ai dit la semaine dernière, j'ai retrouvé récemment dans quelques vieux amas de papiers oubliés des textes que j'avais écrits il y a bien longtemps (vers la fin des années 80 pour être précis) et dont je n'avais conservé qu'un vague souvenir. Ils réclament votre indulgence car ce sont ceux d'un jeune homme de moins de vingt ans à l'époque... J'ai choisi aujourd'hui d'en mettre un sur mon blog : DOMUS. Bonne lecture ! Et n'hésitez pas à partager ou à commenter... Les ténèbres enveloppaient lentement le soir. Tout... [Lire la suite]
25 mars 2013

Jojo de la Pépinière

Quel point commun y a t-il entre Ramsès II, Lénine et Jojo de la Pépinière ? A priori, pas beaucoup. Et pourtant si, au moins un : ils ont été embaumés ! Ils ont voulu (ou on a voulu pour eux) parvenir à cet exploit qui consiste à défier la mort, à maintenir le corps en état de vie. Et qui dit corps intact dit, d’une certaine manière, poursuite de l’existence. Un peu figée, je le concède… Jojo de la Pépinière, le célèbre Jojo, n’y fait pas exception. Il a désormais rejoint la cohorte de ces êtres à part qui ont le... [Lire la suite]
10 février 2013

La Victoire en chantant... (ou pas !)

Les Doigts d'or d'Elise, deux extraits du chapitre XII : La guerre : le mot ne signifiait pas grand-chose pour Élise si ce n’est quelques souvenirs scolaires... L’évocation de telle ou telle bataille ne l’avait pas choquée outre mesure : des soldats se battaient contre d’autres soldats, pour une cause plus ou moins noble ; certains y mouraient, d’autres en réchappaient ; les uns étaient vaincus, les autres étaient vainqueurs. La guerre avait sa logique et il en était ainsi depuis que le monde était monde. Plus petite, il avait... [Lire la suite]