16 février 2013

Le funiculaire de la Cure d'Air...

Depuis qu’il était en âge de se déplacer seul, Raoul aimait fureter dans tous les recoins de la ville, à la recherche d’une bonne affaire ou plus prosaïquement d’une conquête amoureuse éphémère. Il était d’ailleurs plutôt bel homme, les traits assez fins et les cheveux bouclés d’un blond très clair, proche de la blancheur surprenante des albinos. L’un de ses endroits de chasse favori était la Cure d’Air Saint-Antoine sur les hauteurs de Nancy. Là, au pied d’une ancienne maison religieuse de convalescence, s’étendait tout un parc où... [Lire la suite]